dératisation

Pourquoi faut-il faire une dératisation ?

Les rats et souris font partie des nuisibles depuis des siècles. Autrefois accusés de propager la peste, ces rongeurs sont toujours à redouter.

Dégâts et méfaits des rongeurs

Les rats et souris sont responsables de bien des tourments dans la société humaine. Pour s’introduire dans nos entrepôts et maisons, ils font des trous dans les murs et les portes, et creusent des tunnels dans les cloisons et les sols. Peu de matériaux leur résistent.

En creusant, ils peuvent endommager les tuyaux d’eau, de gaz et les câbles électriques, en étant ainsi responsables de fuites, de courts-circuits et d’incendies. Pour se nourrir, ils attaquent les denrées alimentaires, détruisant une partie et souillant le reste par leurs déjections, crottes et urines qui propagent des virus et bactéries vecteurs de maladies.

Pour un commerce alimentaire, c’est de plus une mauvaise publicité si par malheur un rongeur est vu et pourquoi pas filmé dans son établissement. La photo aura vite fait le tour du web et provoqué la perte de réputation du lieu.

De nos jours encore, les rats transmettent des maladies, par leurs déjections : crottes et urines, leurs contacts ou leurs morsures. La peste sévit encore en Afrique et en Asie. La salmonelle ou la leptospirose, transmises par l’urine, provoquent fièvre, diarrhée et insuffisances rénales qui peuvent conduire à la mort. Le contact avec les excréments de rongeur peut transmettre des vers (ténia), la teigne ou le hantavirus qui provoque fièvre, maux de tête et douleurs musculaires.

Comment les combattre les rongeurs ?

Il faut bien connaître l’ennemi pour lui faire la guerre. Les rats sont sexuellement matures à 2 mois, ils ont 5 portées de 5 à 13 ratons par an. Une femelle aura donc 55 bébés par année et un couple peut produire 5000 individus par an. Un rat vit en moyenne 3-4 ans, il vit en « famille » élargie se reconnaissant par la même odeur. Heureusement, les femelles s’autorégulent, c’est-à-dire que les naissances suivent l’abondance ou le manque de nourriture. Les rongeurs ont bien sûr leur utilité : ils détruisent les déchets mangeables et évitent ainsi l’engorgement des égouts. Ils servent aussi dans la chaîne alimentaire. C’est leur excès qui nuit et si vous en voyez un, il n’est pas seul.

L’arsenal de la dératisation est divers et la prévention est la première arme. Il faut rendre votre entrepôt ou maison étanche à toute intrusion : boucher les fissures, le moindre petit trou, toutes les voies d’accès de l’extérieur vers l’intérieur. Supprimer les endroits à risque ou les sécuriser : poubelles, stock de nourritures, paille ou tas de bois où les rats font leurs nids.

Ensuite, quelques pièges mécaniques ou recettes de grand-mère peuvent attraper quelques individus, la méthode chimique a l’inconvénient de dissimuler les cadavres et une mauvaise odeur peut attester de la réussite. On trouve des pièges à ultrasons qui éloignent les indésirables.

La loi oblige les commerçants dans l’alimentation à recourir à un plan de dératisation. Les propriétaires doivent fournir un logement salubre, et la dératisation sera donc à leur charge.

Il est recommandé de recourir à des professionnels lors de grosses invasions. Après une visite pour évaluer le problème, ils mettront en place un plan de dératisation efficace, et assureront le suivi de la procédure d’action.

Rate this post
Articlе Spоnsоrisé