Le pilotage de la performance

Toute entreprise qui souhaite aujourd’hui rester compétitive sur son marché se doit de développer un système de pilotage de sa performance. Que ce soit au niveau de la direction générale, du pôle marketing ou commercial ou des équipes de vente, chaque entité de l’entreprise doit être supervisée pour mieux optimiser la performance de celle-ci. Sur la plupart des marchés, la concurrence se fait de plus en plus forte et il devient indispensable de développer des techniques de gestion qui permettent de se différencier ou tout du moins de tenir son rang sur le marché.

Une entreprise qui souhaite fonctionner et maintenir une affaire florissante est régulièrement appelée à prendre des décisions stratégiques pour mettre en place des actions opérationnelles au sein de l’entité. Généralement, ces actions s’accompagnent d’objectifs précis fixés préalablement qui vont devoir être atteints pour pouvoir considérer ces décisions comme efficaces et utiles. Pour cela, différents processus de pilotage peuvent être instaurés au sein de l’entreprise, toujours dans une optique d’amélioration continue.

Le pilotage de la performance à différents niveaux

Si l’entreprise qui travaille en vue d’une amélioration continue doit mettre en place un système de pilotage de la performance au sein de son entité, il est important de garder à l’esprit que ce système doit être implémenté à chaque niveau de l’entreprise. En premier lieu, la performance financière doit être contrôlée pour s’assurer que la société continue d’être rentable et optimise au mieux les coûts qu’elle doit absorber. Il faut donc gérer les coûts fixes, les coûts variables, les investissements en cours, la trésorerie, les budgets… Par ailleurs, il est également important de piloter la performance des processus d’achat pour être en mesure de gérer les projets R&D ou d’éventuellement mettre l’accent sur des achats qui seraient stratégiques pour l’entreprise.

Ensuite, une autre entité essentielle au sein de l’entreprise est celle des ressources humaines, qui doit elle aussi faire l’objet d’un pilotage rigoureux. Il faut pouvoir motiver les collaborateurs et s’assurer qu’ils soient épanouis au sein de la société pour être aussi efficaces et performants que possible. Il est également important d’avoir une vision globale sur la situation de l’entreprise pour pouvoir décider de recruter des collaborateurs supplémentaires le cas échéant. Enfin, un pilotage de la performance est aussi nécessaire au niveau SI, pour s’assurer que l’entreprise puisse gérer correctement les investissements.

Le pilotage de la performance, un enjeu majeur pour les dirigeants

En 2018, le pilotage de la performance est un enjeu plus qu’essentiel pour tous les dirigeants d’entreprises qui doivent se faire une priorité d’instaurer un tel dispositif au sein de leur entité. Quelle que soit la taille de l’entreprise, qu’il s’agisse d’une TPE ou d’un grand groupe, le pilotage de la performance doit être assimilé au sein de la société et ce par tous les collaborateurs pour s’assurer de la cohérence de son application. Il est évidemment indispensable, dans un environnement qui évolue toujours plus rapidement, de travailler au quotidien sur l’implémentation du pilotage de la performance en vue de l’améliorer continuellement.

Pour entretenir un système de pilotage qui soit performant, il est essentiel de prendre en compte la situation propre à l’entreprise et d’écouter les suggestions de chaque collaborateur. C’est en adaptant le dispositif aux caractéristiques de la structure de la société que celui-ci pourra être le plus performant possible et permettra de maintenir l’entreprise en bonne position sur son marché.

5/5 - (1 vote)
Articlе Spоnsоrisé